Pathologies du lapin

Le lapin est un animal assez fragile. Il faut porter toute notre vigilence sur lui afin de déceler toute anomalie. Voici quelques maladies répandues :

Myxomatose : La myxomatose est une maladie virale très souvent mortelle atteignant les lagomorphes et en particulier les lapins. Après une incubation d’une dizaine de jours, elle se traduit par une inflammation purulente des yeux puis par une tuméfaction qui gagne les autres organes. Il n’existe pas de traitement curatif efficace à 100 %.

Maladie hémorragique virale : La Maladie hémorragique virale (groupe des Calicivirus) est une maladie hautement contagieuse, découverte pour la première fois en Chine en 1984. Elle touche la Corée en 1985 puis arrive en Europe en 1986 avec 2 foyers en Italie et en Europe de l’est. Par la suite, elle se dissémine sur une grande partie du continent et entraîne de grosses pertes chez les lapins domestiques comme chez les sauvages. Des cas ont été signalés en Afrique puis l’Australie (1995) et la Nouvelle-Zélande (1997) sont touchées par le virus. Les modes de contamination sont les voies orale ou respiratoire : entre lapins, par l’alimentation, les sécrétions, les excréments, l’urine et les insectes.

Coryza : Le coryza est une syndrome bénin qui se traduit par un écoulement nasal et des éternuements répétés, parfois une conjonctivite. Si votre lapin commence à éternuer, il faut aussitôt l’emmener chez le vétérinaire car le lapin en décède souvent lorsque le cas s’agrave.

Pasteurellose : forme aggravée du coryza

Autres maladies :

  •  Gale des oreilles
  • Teigne
  • Mycoses (aux pattes) Pododermatites (aux coussinets et talons)
  • Coccidiose
  • Entérocolite épizootique