Le coryza du chat

Le coryza chez le chat est l’équivalent de la grippe chez l’homme.
C’est une maladie contagieuse, très fréquente en hiver, provoquée par une association de virus.
L’animal atteint de coryza présente généralement les symptômes suivants : éternuements, difficultés à respirer, nez et yeux qui coulent, appétit fortement diminué.
Certaines complications peuvent survenir : atteintes graves des yeux, pneumonie, nécrose des sinus nasaux.

Chez les chatons très jeunes et les animaux affaiblis (atteints de leucose ou de sida du chat par exemple), la maladie peut être mortelle.
Le coryza est une maladie très contagieuse. Si vous avez plusieurs chats, et que l’un d’entre eux est atteint, il est possible que tous tombent malades !

Le traitement du coryza repose principalement sur l’administration d’antibiotiques en comprimés pendant une à plusieurs semaines.
L’administration de sérums contenant des anticorps est envisagée dans les cas graves.

Un collyre pour traiter l’atteinte des yeux, et des anti-inflammatoires pour faire baisser la fièvre et favoriser la reprise de l’appétit, peuvent également être prescrits par votre vétérinaire.

Dans tous les cas, il est conseillé de garder le chat au chaud pendant la durée de la maladie afin que la guérison soit plus rapide.

Il est recommandé de vacciner votre chat contre le coryza, même s’il ne sort pas.

La première année, deux injections sont nécessaires, puis un rappel annuel suffit. La vaccination est sans danger et parfaitement efficace.

Si vous avez plusieurs chats, et que vous souhaitez les protéger contre le coryza, il faut les vacciner tous !